h1

Morvan (1)

11/09/2010
Les premiers flocons piquetaient les champs de vigne comme autant de grains d’argent d’une photographie noir et blanc.
Le camion avançait, peinant dans les montées.
Un duvet blanc recouvrait peu à peu la route, obligeant le conducteur à ralentir ; la neige glissait sur le pare-brise.
Des virages négociés ; un long ruban blanc au milieu du Morvan.
Des villages fantômes.
Deux feux rouges dans la tempête.
A la sortie d’une courbe, le camion passa devant une station-service presque abandonnée.
Devant les deux pompes scellées à la dalle en béton se balançaient les tarifs des carburants, poussés par les rafales de vent.
Une ampoule allumée pendait au plafond derrière la vitrine de la boutique ; la porte était entr’ouverte.
Dehors rouillaient des carcasses de voiture, capots ouverts, comme des entrailles offertes au ciel ; des bidons renversés jonchaient le sol ; les herbes folles poussaient au milieu des pneus et des portières.
En limite de ce cimetière, un panneau en bois vermoulu planté de guingois sur lequel il était inscrit : Johnny la Pompe.
La Croix de Molphey - Morvan

La Croix de Molphey – Morvan

Publicités

2 commentaires

  1. Le camion……qu’est-ce qu’on ferait sans lui? et la station-service au devenir incertain…quelle prophétie…


    • c chez moi , ça.. je fait des travaux pour faire revivre ma station



Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :