h1

15 septembre 2010 : la journée du transport public

07/10/2010

La journée du transport public s’est déroulée le 15 septembre 2010 partout en France. En toute discrétion. Si vous vivez dans une métropole, il est fort probable que ce soit pour vous tous les jours l’enthousiasmante journée du transport public. Si vous vivez à la campagne, il n’y pas de transport public.

Le site  Internet de promotion de cette grande fête  nous informe que cette journée ouvre la semaine de la mobilité et de la sécurité routière. La Ville de Paris fêtait en effet le vélo et les mobilités électriques le week-end du 18 et 19 septembre 2010.

On doit cependant se demander si le vélo constitue bien un transport public. A partir de combien d’usagers la bicyclette peut elle-être considérée comme un transport public ? Où installer le troisième passager si le porte-bagage est déjà occupé ? Doit-on considérer alors que le deuxième passager n’est qu’un bagage ? Et dans ce cas, la dignité de ce deuxième passager est-elle réellement protégée ? Autant de questions, de réflexions à mener…

La cause du succès mitigé de cette manifestation  est peut-être tout simplement à rechercher dans sa dénomination, source de discrimination : n’aurait-il pas fallu l’appeler la journée des transports publics ou mieux encore la journée de tous les transports publics ? En effet, dans un souci éco-durable, tous les modes de transport public, sans exception, doivent être valorisés. Ainsi, l’ascenseur, grand oublié de ces festivités, qui peut être emprunté par plusieurs usagers, constitue non seulement un transport public mais aussi une mobilité électrique. On pensera également aux télécabines et aux télésièges.

Il faut évoquer ici le statut à part du téléski. S’il est à peu près certain que le téléski est un transport public, pour autant, il ne peut être qualifié de transport en commun. Les notions complexes de transport public et de transport en commun ne se recoupent donc pas nécessairement. On note également que l’usager du téléski est fortement dépendant des conditions climatiques. Les études nous apprennent que le réchauffement climatique est un frein puissant à l’usage de ce mode de transport. La modification du climat peut donc constituer un défi majeur au développement du transport public.

Ces quelques exemples suffisent à démontrer que les transports publics irriguent tous les territoires, tant les plaines que les montagnes, et permettent donc à chacun d’éprouver sa propre mobilité.

La journée du transport public est une belle initiative. Le site nous le confirme : se laisser “éco-transporter” est

“une idée fraîche et positive  [qui permet de] laisser libre cours à l’imagination de chaque voyageur”.

Quant au  journal Le Monde, il  ne s’y trompe pas puisqu’il voit :

« Une démarche qui prend tout son sens quand on sait que les déplacements par habitant sont nombreux. « 

Choisir les transports publics sollicite l’imagination du voyageur. L’usager, une fois entré dans le réseau, dont le journal le Bien Public indique que « l’évènement lui permettra d’en découvrir le nouveau visage”, devient un voyageur, un Philéas Fogg à l’insatiable curiosité partant à la découverte d’un territoire sous un nouvel angle, à son choix,  l’angle souterrain ou de surface, voire aérien. L’usager parisien reliant Filles du Calvaire à Château Rouge s’imaginera tel Montaigne allant “à sauts et à gambades “ :
“S’il ne fait pas beau à droite, je prends à gauche; si je me trouve peu apte à monter à cheval, je m’arrête… Ai-je laissé quelque chose à voir derrière moi ? J’y retourne ; c’est toujours mon chemin. Je ne trace à l’avance aucune ligne déterminée, ni droite ni courbe”

Montaigne était très en avance sur son temps. Pragmatique, il savait s’adapter au terrain et avait découvert bien avant nous qu’un transport public se devait d’être modulable. Plus de cinq cents ans après Montaigne, cette grande idée se trouve enfin mise en avant. Le 15 septembre 2010, des offres couplées sont en effet proposées : parking + tramway, vélo + bus, et même bus + TER. A chacun sa mobilité.

Cette journée se voulant participative (un éco-transporté cachant à coup sûr un citoyen), il est proposé à l’internaute un sondage afin de mieux connaître à quoi il occupe son temps de transport. Le sondé a ainsi le choix de répondre entre travailler, écouter de la musique, lire, faire des rencontres (par exemple sa voisine dans l’ascenseur de 8 h 07), ou enfin perdre son temps. Le choix développer son sens olfactif n’est malheureusement pas proposé.

Enfin, pour être complet, l’initiative privée intervient de plus en plus dans l’incitation à l’utilisation du réseau public. France Télévision rapportait ainsi l’existence d’une agence de conseil au citoyen éco-mobile sur le mode de transport le plus adapté à son cas particulier. Il s’agit des  Maisons du Transport.

Il est proposé au citoyen de faire un diagnostic personnalisé sur son problème de transport : “qu’est-ce que tu sais faire ? du vélo ? conduire ? prendre le bus ? “

As-tu une voiture ? Tu as une voiture mais tu n’as pas le permis ?

La situation est la suivante : Pierre est sans emploi. Il recherche un travail mais se trouve très limité dans sa prospection. Non seulement il est sans emploi, mais il n’a pas de chance car il n’a pas plus de moyen de locomotion. Ce qui est difficile pour se rendre à un éventuel travail. Dans ce cas, il peut contacter la Maison des Transports qui le conseillera efficacement et lui proposera une solution à son problème de transport. Donc, Pierre prend un rendez-vous avec cette agence et le jour venu, faisant preuve d’initiative, il utilise le RER, puis le bus, un métro avec deux correspondances. Il sort du métro.

Problème : comment fait-il pour se rendre de la station de métro d’arrivée jusqu’à  la Maison du Transport  qui doit le conseiller sur le mode de transport  le plus approprié à sa situation ?
Publicités

One comment

  1. Voilà un article qui pourrait alimenter les débats publics sur le projet du Grand Paris…!Belle réflexion transporto-littéraire…à suivre…keep denouncing…



Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :